Le Mini Orchestre de Muzzix

Ah le collectif Muzzix… ils sont si nombreux que je ne les ai même pas tous rencontrés. Dans la trentaine d’artistes que regroupe le collectif, et après Sébastien, JB, David, Christian et Ivann, c’est Nicolas contrebassiste hors pair que je découvre. Cheveux châtains, très sympathique et avec une contrebasse aussi grande que lui, il est accompagné de Christian le trompettiste, lorsque je découvre son talent.

QUOI DEJA LE 12 MAI ?
Pas de panique, c’est demain !

QUOI VOUS N’AVEZ PAS VOS PLACES –> c’est par ici !

Alors comment se fait-il que vous ayez loupé l’évènement Christian Nicolas ? Et bien parce qu’il s’agissait d’un nouveau concept de La rose : le concert chez l’habitant. Pour ceux qui connaissent le rose@home, vous allez vite comprendre, pour les autres, écoutez bien.

Diane, Anna, et Amièle sont parties à la recherche de fans du Collectif Muzzix, en résidence depuis quatre ans déjà à La rose des vents, pour leur proposer un petit évènement : un concert privé dans leur nid douillet (salon, cuisine ou véranda ; c’est au choix, on n’est pas exigeant). Evidement nous n’avons pas fait du porte à porte pour kidnapper vos salons et amis (quoi que…), mais après une petite enquête, nous rencontrons Joseph, spectateur de La rose, qui nous emmène chez Gwen et Philippe.

« Attendez », avez-vous envie de me dire… « C’est Jospeh que vous rencontrez mais c’est chez Philippe et Gwenn que vous allez ? »… Effectivement. Car en réalité l’appartement de Joseph, (qui est ingénieur), est en travaux et c’est justement Gwenn, (qui elle, est architecte et en couple avec Philippe, qui lui est architecte de formation) qui a dessiné les plans de l’appartement de Joseph. Et puis de fil en aiguille, on devient amis, on s’invite et on fait des concerts chez l’habitant ensemble, vous suivez ?

BREF

Nous sommes une vingtaine à savourer un verre et à papoter …

« Bonjour, Amélie, je suis médecin. »

« Bonjour, Justine, je suis en service civique en communication numérique à La rose des vents. ».

(NOTE POUR PLUS TARD : penser à inventer un sigle de « service civique en communication numérique à la rose des vents ».)

…avant de laisser Christian sonner les coups de trompettes dignes du Festival d’Avignon pour lancer le top départ. Bon j’exagère un peu mais pas tant finalement car après avoir quelque peu chamboulé l’installation de l’appartement (un canapé, une table basse, une télé et une étagère, ça va !) Nicolas et Christian ont pu s’éclater et faire partager un peu de leur art en attendant le GRAND ORCHESTRE DE MUZZIX (Je le dis et je le répète, on ne dit pas GOM.)

Allez cette fois je n’en dis pas plus et je vous laisse savourer… A demain !